jeudi 16 août 2018


Irlande, Australie, Etats-Unis, Chili, Grande Bretagne, Belgique, France, la longue liste s’allonge chaque jour et les nombres sidérants d’enfants abusés me laissent abasourdie, en colère, trahie et immensément triste.

Abasourdie devant l’ampleur du carnage.
En colère quand l’ivraie n'est pas séparée du bon grain.
Trahie et il va falloir plus que des excuses et des demandes de pardon. 
La casse est énorme et la réparation sera une opération titanesque si elle est encore possible.
Immensément triste pour mes frères et sœurs qui sont désemparés.

je suis aussi proche de mes amis prêtres et séminaristes qui sont aussi secoués que nous.

Impunité, culte du silence, peur du « qu’en dira-t-on », mélange entre respect et abus de pouvoir, il va falloir que cela cesse très vite. Le pape François semble avoir compris qu’il faut des mesures radicales et rapides comme la démission de l’ensemble des évêques chiliens.


Cela sera-t-il suffisant pour restaurer la confiance perdue ?