mardi 30 septembre 2014

Une bonne idée pour les pauvres ?


In English bellow
Le gouvernement britanique va d'introduire des cartes de prestations pré-payées pour empêcher  les prestataires de dépenser leur argent en l'alcool, drogues ou  jeux.
En effet, un prestataire sur 15 est dépendant à une drogue et un sur 25 à l’alcool.
L’idée est donc de les forcer à utiliser l’argent public en dépenses alimentaires.

Pour ce faire, ces cartes prépayées utilisables chez Tesco et Asda  ne permettront pas l’achat d’alcool, de tabac.
Ce pourrait être une bonne idée mais ces cartes ne permettront pas non plus l’achat d’unités téléphoniques ou de tickets de transport bien utiles pourtant pour rechercher un emploi.
Elles ne permettront pas non plus de payer la laverie en libre-service ou le coiffeur qui permettent de pouvoir se rendre à des entretiens d’embauche dans une tenue correcte.


Enfin, n’est-ce pas une sorte de discours stigmatisant le pauvre qui gaspille l’argent public ?
Je viens d’arriver et je ne suis donc sans doute pas encore acclimatée mais sur ce genre de sujet, je vais avoir du mal.


A good idea for the poor ?

The british government will introduce pre-paid cards to prevent benefits claimants  spend their money on alcohol, drugs or games.
Indeed, a provider 15 is dependent on a drug and 25 to alcohol.
The idea is to force them to use public money in food expenditures.
To do this, these prepaid cards for use at Tesco and Asda will not allow the purchase of alcohol and tobacco.
It might be a good idea but these cards do not allow either the purchase of telephone units or transport tickets yet very useful to seek employment.
They will not allow either to pay the self-service laundry or hairdresser really helpful  to go to a job interview in a dress.
Finally, is not it a kind of discourse stigmatizing the poor wasting public money?

I just arrived and I am therefore probably not yet acclimated but on this kind of topic, I'm having trouble.

lundi 29 septembre 2014

Une blessure à guerir

English version bellow
Les kto anglais ont été fortement  secoués ce weekend en apprenant la renonciation d’un de leurs évêques qui a avoué,en chaire, avoir eu il y a quelques années une relation avec une femme.   
Francette Monet

Le lendemain, une histoire plus récente avec une paroissienne mariée et mère de deux enfants est dévoilée dans la presse et demantie par l'évêque.
L’évêque explique  qu’il se sent libéré depuis son aveu et qu’il a toujours fait très attention de ne pas faire de la morale sexuelle une priorité dans ses sermons.
Les réseaux sociaux se gaussent.
Certes la tribune d' un prêtre nous rappelle qu'il y a toujours un retour possible pour ceux qui tombent.
Mais un journaliste rétorque que pour les fidèles il semble qu'il y ait une règle pour l'évêque et une autre pour les pauvres gens dans les bancs.
Et parce qu'il faut boire la coupe jusqu'a la lie, un mari qui se dit trompé va peut-être attaquer l’église qui connaissait les incartades de l’évêque et qui serait donc responsable de la faillite de son mariage.


Bref la blessure est ouverte et saigne à quelques jours du synode sur la famille.

Qu’est-ce que je retiens de tout cela ?
Contrairement à l’adage : Le silence n’est pas d’or lorsqu’il dissimule.
La parole  ne vaut pas mieux lorsqu’elle  tourne le couteau dans la plaie.

Reste le cri : 
Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir mais dis seulement une parole et je serai sauvé !


English kto were strongly shaken this weekend by learning the renunciation of one of their bishops who confessed from the pulpit , have had it a few years ago a relationship with a woman.
The next day, a more recent affair with a married parishioner and mother of two children is revealed in the press and denied by the bishop.
The bishop says he feels liberated from his confession and has always been very careful not to make sexual morality a priority in his sermons.
Social networks sneer.
Certainly the tribune of a priest reminds us that there is still a possible return for those who fall.
But a reporter replies that it seems there is a rule for the bishop and another for the poor people in the pews.
It’s seems that we have to drink the cup up to the dregs so a husband who says he cheated will perhaps attack the church who knew the pranks of the bishop and who would be responsible for the failure of her marriage.

The wound is open and bleeding a few days before the Synod on the Family.

What I take from all this?
Contrary to the adage: Silence is not golden when it hides.
The word is not better when it turns the knife in the wound.
Still the cry:
Lord, I am not worthy to receive you, but only say the word and I shall be healed!





jeudi 25 septembre 2014

Lettre aux partisans d' "IS" mais pas que


A l’heure où certains somment les musulmans de condamner  “IS”, sous peine d’en être caution alors que de partout, les voix des musulmans et de leurs représentants s‘élèvent contre cette barbarie,  l’initiative de 120 érudits musulmans du monde entier dénonçant  dans une  lettre ouverte aux «combattants et partisans " de l'Etat Islamique semble passer inaperçue en France.
C’est bien dommage car cette lettre ouverte est intéressante à plusieurs titres.


Tout d’abord elle émane de savants musulmans sunnites du monde entier et tous reconnus pour leur science dont le mufti d’Egypte et celui de Jérusalem et de la Palestine.

Ensuite, plutôt qu’une grande déclaration de principe, c’est un travail de théologie qui réfute point par point les discours et les actions de « IS ». C‘est du coup assez difficile à lire par tous y compris les musulmans.
Pourtant, la première page au moins devrait être lue par tous musulmans et non musulmans, tant c'est une base à laquelle l’écrasante majorité des musulmans adhère.

Enfin elle conforte les musulmans dans leur vision miséricordieuse de l’Islam et leur donne et nous donne des arguments fondés pour combattre l’extrémisme y compris en dehors d’  « IS ».


 Vous trouverez ici le texte complet mais je vous retranscris ci-dessous la première page complétée de quelques extraits des pages suivantes pour une meilleure compréhension. Et de mes commentaires en italique.

1 Les fatwas doivent suivre la doctrine Islamique telle que défini dans les textes classiques.

[…Il est également interdit de citer une partie d'un verset du Coran pour édicter une règle sans regarder tout ce que le Coran et les Hadiths enseignent sur cette question; En d'autres termes, il y a des conditions subjectives et objectives strictes pour fatwas , et on ne peut pas « écrémer » des versets coraniques…]
Il s’agit là de condamner une phrase souvent répétée par les partisans d’ «IS »  « Dieu bénit le Prophète Muhammad qui a été envoyé avec l’épée comme miséricorde  pour tous les mondes » […Dieu a envoyé le Prophète Muhammad comme miséricorde pour tous les mondes  « Nous ne vous envoyons pas excepté comme miséricorde pour tous les mondes » (Al-anbiya’,22 :107). C’est vrai tout le temps et partout. Le Prophète a été envoyé comme miséricorde aux gens, animaux, plantes,  les cieux et les êtres subtils – Aucun musulman n’est en désaccord avec cela. C’est une déclaration générale et inconditionnelle tirée du Coran lui-même. Cependant, la partie de la phrase suivante : « envoyé avec l’épée »  fait partie d’un hadith spécifique d’une certaine époque et un certain lieu qui ne sont plus d’actualité et il est interdit de mélanger  Coran et Hadith de cette façon, de mélanger général et spécifique, conditionnel et inconditionnel. Bien plus, il est interdit de subordonner la miséricorde pour tous les mondes à l épée, car cela voudrait dire que la miséricorde dépend de l’épée, ce qui est tout simplement faux…]

2 Il est interdit en Islam d’édicter des règles sur quoique ce soit sans avoir une parfaite maîtrise de la langue arabe.
Ici ils accusent Baghdadi de ne pas maîtriser suffisamment la langue pour faire différence entre ce qui relève dans le Qur’an de la poésie, de ne pas maîtriser la syntaxe, et la grammaire (et paf)

3 Il est interdit en Islam de sur-simplifier les questions de la Shari’ah et d’ignorer les sciences Islamiques établies

4 Il est permis en Islam (pour les érudits) d’avoir une opinion différente sur tous les sujets excepté les fondamentaux de la religion que tous les musulmans doivent connaître.
[… Lorsqu’il y a une différence de point de vue entre les érudits, c’est la version la plus miséricordieuse qui doit être choisi. L’opinion la plus sévère ne doit pas être considérée comme la plus pieuse. Dans la sévérité, il y a exagération et extrémisme.]

5 Il est interdit dans l'Islam d'ignorer la réalité de l'époque contemporaine lors de l’application des règles de la shari’ah
[…Les fatwas changent avec le temps, le lieu, les coutumes et les circonstances. La jurisprudence (fiqh al-waqi) considère les textes qui sont applicables aux peuples  à un moment donné , et les obligations qui peuvent être reportées jusqu'à ce qu'elles puissent être satisfaites ou retardées en fonction de leurs capacités…]
Il est donc interdit d’imposer des règles qui ne correspondent pas à au temps, au lieu, aux coutumes et aux circonstances.

6 Il est interdit dans l'Islam de tuer des innocents
[… Vous avez tué beaucoup d’innocents qui n’étaient pas des combattants qui n’étaient pas armés simplement parce qu’ils n’avaient pas les mêmes opinions que vous..]

7 Il est interdit dans l'Islam de tuer des émissaires, des ambassadeurs, des diplomates d’où il  découle que c’est aussi interdit en ce qui concerne les journalistes et les travailleurs humanitaires.
En référence aux récents assassinats.

8  Le jihad en Islam est une guerre défensive. Il n’est pas permis sans une juste cause et sans règles de conduite.
[… Vous avez dit : « il n’y a pas de vie sans jihad » cependant il peut y avoir une vie sans jihad quand le combat n’est pas nécessaire et l’histoire de l’Islam est pleine d’exemples. De toute façon, le jihad est moyen pour amener la paix et la sécurité et n’est pas une fin en soi. Sans juste cause et sans règles de conduite c’est du bellicisme et du crime…]

9 Il est interdit dans l'Islam de déclarer quelqu’un non musulman (takfir) s’il ne l’a pas lui-même ouvertement déclaré.
[Certaines incompréhensions sont le résultat de l’exagération de certaines écoles Salafi…Dans l’Islam, quiconque dit «  Il n’y a de dieu qu’Allah et Muhammad est son Prophète » est musulman et ne peut être déclaré non musulman.  Récemment, Shaker Wahib (un leader d’« IS ») est apparu dans une vidéo YouTube. Il avait arrêté des civils non armés qui se disaient musulmans. Il leur a demandé le nombre de prosternations dans des prières spécifiques et comme ils n’ont pas répondu correctement il les a tués. C’est un crime haineux…]

10 Il est interdit dans l'Islam de nuire ou de maltraiter – en aucun cas- les chrétiens et autres peuples du Livre.
[Au sujet des chrétiens arabes, vous leur avez donné trois choix : la taxe, l’épée ou la conversion à l’Islam. Vous avez peint leur maison de rouge, détruit leurs églises, et parfois pillé leurs maisons. Vous avez tué certains et obligé beaucoup d’autres à fuir sans rien. Ces chrétiens ne sont pas des combattants contre l’Islam ni des transgresseurs de l’Islam, ils sont des amis, des voisins, des concitoyens.  Dans la perspective de la shari’ah, ils sont protégés par les anciens accords vieux de 1400 ans. Tout au long des dernières 1400 années ils ont défendus leurs pays contre les croisades, les colonialismes, Israël et dans d’autres guerres et vous les traitez en ennemis ?
En ce qui concerne la taxe, elle était demandé à ceux qui ont préalablement attaqué l’Islam (ce qui n’est pas le cas) ou dans un autre cas pour remplacer la Zakat (Sorte de denier du culte) uniquement due par les musulmans et dont le montant était bien plus important que la taxe. Cette taxe était déposée dans les comptes de l’Etat et utilisée dans des actions charitables destinées à tous y compris les chrétiens…]

11 Il est obligatoire de considérer les Yazidis comme une religion du Livre
[… Vous avez combattus les Yazidis sous la bannière du jihad alors qu’ils ne vous ont jamais combattus pas plus que l’Islam. Vous les considérez comme satanistes et leur avez donné le choix de la conversion forcée à l’Islam ou de la mort. Vous les avez tué par centaines et causé la mort et la souffrance de centaines d’autres. Ce sont des crimes abominables…]

12 La réintroduction de l’esclavage est interdite en Islam. Il a été aboli par un consensus universel.

13 Il est interdit en Islam de forcer quelqu’un à se convertir.
[…Il est connu que le verset : « Il n’y a pas de contrainte en religion » a été révèle après la conquête de la Mecque, Donc personne ne peut prétendre qu’il a été aboli. Vous avez forcé des gens à se convertir et des musulmans à suivre vos vues. Vous avez forcé tous ceux qui vivent sous votre contrôle à suivre vos prescriptions y compris sur des sujets qui ne regarde que l’individu et Dieu. Ce n’est pas enjoindre à faire le bien et l’honorable, c’est de la coercition  et de l’intimidation constante…]

14 Il est interdit en Islam de nier les droits des femmes.
[…Vous traitez les femmes comme des prisonnières, elles s’habillent selon vos caprices, ne sont pas autorisées à quitter leur domicile et ne peuvent se rendre à l’école. Vous les mariez de force à vos combattants ; Le Prophète disait : « Traitez bien les femmes »…]

15 Il est interdit en Islam de nier les droits des enfants
[…Vous avez engagé des enfants dans la guerre. Certains portent des armes et d’autres jouent avec les têtes de vos victimes. Ce sont des crimes contre des innocents…]

16 Il est interdit en Islam de promulguer des punitions (hudud) sans suivre les procédures qui assurent justice et miséricorde.
[… les punitions sont fixées par le Qur’an et sont incontestables dans la loi Islamique. Toutefois elles doivent être appliquées avec discernement, en recherchant des preuves et sans cruauté. Dans toutes les écoles de jurisprudence ces punitions ont des procédures claires qui doivent être mises en œuvre avec miséricorde et leurs conditions rendent difficile toute application de nos jours.
 Vous vous êtes hâtés d'adopter des punitions alors qu'en réalité, la ferveur religieuse en conscience fait de la mise en œuvre des peines quelque chose d’une très grande difficulté avec une immense importance accordée à la preuve…]

17 Il est interdit en Islam de torturer
[…Vos combattants ne s’arrêtent pas à la torture et au meurtre, ils ajoutent l’humiliation…]

18 Il est interdit en Islam de défigurer un mort
[… non seulement vous avez égorgé des gens mais vous avez joué avec leurs têtes comme des balles. Vous avez donné au monde le bâton pour battre l’Islam qui est totalement innocent de ces actes et les interdits.]

19 Il est interdit en Islam d’attribuer de mauvais actes à Dieu
[…Après avoir décapité des soldats syriens vous avez justifié vos actes en les attribuant à Dieu comme si il les avait faits et non vous. Mais Dieu condamne cela…]

20 Il est interdit en Islam de détruire les tombes et les sanctuaires des Prophètes et compagnons

21 L’insurrection armée est interdite en Islam
Pour faire simple, l’insurrection armée contre les institutions pour des raisons religieuses est interdite.

22 Il est interdit de proclamer un califat sans le consensus de tous les musulmans
Cela revient à déclarer les 99 % de musulmans qui ne reconnaissent pas ce groupe comme non musulmans.

  
23 La loyauté à sa propre nation n’est pas contraire à l’Islam (Ouf ;) )
 
24 après la mort du Prophète, l’Islam ne demande à personne d’émigrer  
 
Et de conclure en appelant les partisans et les combattants d’  « IS » à se repentir et à revenir dans la religion de la miséricorde.

mercredi 24 septembre 2014

Mon grain de sel.

In English bellow
Je suis les déclarations des évêques au sujet des sacrements et des divorcés remariés.
Les règles canoniques et les sources doctrinales sont rappelées par certains, la miséricorde est mise en avant par d’autres, la notion de pérennité du péché est discutée.  Chacun exprime son point de vue et écoute l’autre (j’espère).
La kto de base que je suis regarde autour d’elle.

Cette femme pilier de la paroisse qui a été trompée par son mari de façon continue et qui a fini par divorcer, a trouvé auprès d’un autre homme un ami, un frère lui aussi divorcé. Malgré tout, elle a su faire de sa famille une église domestique suffisamment féconde pour qu’un de ses enfants soit en route pour la prêtrise. Cette femme donc ne peut communier et pire pour moi, ne peut plus recevoir le sacrement du pardon dans sa paroisse. Pourquoi ? Pas pour des raisons théologiques mais parce que cela fait scandale !!! Dans la foulée, elle n’a plus aucune mission en paroisse et nous sommes bien peu ceux qui l’accueillent à bras ouverts lorsqu’elle vient à la messe dans notre paroisse ou mieux à l’ordination de son fils !
Je ne parle pas des prêtres mais de paroissiens qui préjugent la vie de ce couple et en font un motif de scandale.
Cette femme « légalement » est en conformité avec le droit canon de plus elle est un arbre qui porte du fruit mais la communion en église n’est pas pour elle. Elle en souffre et moi aussi.


Pour rassurer ceux pour qui sa situation de vie fait scandale, il faudrait sans doute qu’elle se lance dans une procédure de nullité mais elle ne le souhaite pas après une vie de couple et des enfants et surtout un consentement qui pour elle n’était pas vicié ou faudrait-il qu’elle produise « un certificat de non consommation » en chaire?

Cette autre femme qui après un procès en nullité s’est remariée à l’église et a vu son fils né du premier mariage si triste parce qu’il a vécu cela comme si il était né d’une union qui n’avait jamais existée. Le divorce, c’est deux parents qui se séparent. L’annulation pour lui c’est faire comme si ce mariage n’avait pas existé. Certes ce n’est pas le sens de la nullité mais c’est son ressenti.

Un autre enfin, qui porte dignement sa croix depuis des années, pratiquant, engagé dans la paroisse en sachant que jamais il sera pardonné et il ne pourra communier car il s’est remarié et que sa « situation de vie » (il a eu des enfants de ce second mariage) est reçue comme un refus de conversion.  Il ne se plaint pas mais en souffre. Pour toujours ? Faudrait-il qu’il demande l’annulation de son premier mariage pour « régulariser » alors même que sa seconde épouse n’est pas croyante et qu’il ne se remariera donc pas à l’église ?

Je sais qu’en vous racontant ces histoires je ne fais pas avancer le débat théologique et canonique mais il me semble que  des personnes qui croient au Christ et le suivent de leur mieux comme tous chrétiens en chutant, en se faisant des bosses avec toujours au cœur la conviction qu’ils sont aimés de Dieu méritent un débat qui n’en reste pas au droit sec et juste mais s’ouvre aussi à la miséricorde qui irrigue et dépasse la justice.

Une commission a été chargée par le pape « d’alléger » la procédure d’annulation qui est trop longue.   Un synode doit réfléchir entre autre à ces questions. Je ne sais pas personnellement ce qui doit être décidé, je lis les arguments des uns et des autres et je prie pour que l’esprit saint souffle lors du synode et inspire ses participants surement plus compétents que moi.


Et quoiqu’il en soit, je continue à accueillir mes amis qui souffrent,  à les soutenir et à prier pour qu’ils ne tombent pas en désespérance. 

Voilà  c'est mon grain de sel, j'espère qu'il ne crissera pas sous votre dent, ce n'est pas mon objectif.




My two cents.

I follow the bishops' statements about the sacraments and the divorced and remarried .
The canonical rules and doctrinal sources are remembered by some of them, mercy is put forward by others, the notion of sustainability of sin is discussed. Each expresses his views and listens to the other (I hope).
The basic Kto I am is looking around her.

This woman, pillar of the parish, who has suffer of  the continuously  betrayal of her and ended up divorced, found with another man a friend, a brother also divorced. Still, she has managed to make her family a domestic church fertile enough so one of her children is on way to the priesthood. Then the woman can’t receive the Holy communion and worse for me, can’t receive the forgiveness sacrament in our parish. Why? Not for theological reasons but because it cause a scandal !!!
She no longer has any mission parish and we are very few who welcome her with open arms when she comes to Mass in our parish or better at the ordination of his son !
I'm not talking about priests but parishioners who prejudge the life of this couple and make a pattern of scandal.
This women is "legally" in accordance with canon law. More she is a tree that bears fruit but communion in church is not for her. She suffers and myself too.


To reassure those for whom her life situation is a scandal, it would need probably to start an annulment but she doesn’t  want after a married life and children, and especially her consent was not vitiated or should has she need to produce a "certificate of non-consumption" at the pulpit?

This other woman after an annulment, remarried in church and saw her son's first marriage so sad because he lived it as if he was born of a union that had never existed. Divorce is both separating parents. annulment for him is to act as if this marriage did not exist. Certainly this is not the sense of annulment  but it is his feeling.

Another finally, who is  bringing his cross with dignity for years, practicing, committed in the parish knowing that he will never be forgiven and he can’t communicate because he remarried and that his "life situation" (he had children of the second marriage) is received as a refusal conversion. He does not complain but suffers. Forever? Should he seek annulment of his marriage to "regularize" even if his second wife is not a believer and therefore will not ask to be remarried in church?

I know that by telling you these stories I do not advance on the theological and canonical debate, but it seems to me that people who believe in Christ and follow him the best they can as all Christians, falling, becoming bumps with always heart the conviction that they are loved by God deserves a debate that remains dry and upright but also opens at the mercy which irrigates and exceeds justice.

A committee was appointed by the pope to "lighten" the annulment procedurewhich is too long. A synod shall reflect, among other on these questions. I personally do not know what needs to be decided, I read the arguments of each other and I pray that the Holy Spirit breath at the synod and inspires its participants, probably more competent than I.


Aanyway, I continue to welcome my friends who suffer, to support them and pray that they do not fall into despair.

Here is my two cents, I hope it does not crunch under your tooth, it's not my goal.

dimanche 21 septembre 2014

J'irai marcher sur vos tombes / I will walk on your graves

English version bellow
Un petit compte rendu du dimanche soir 

La journée bobo kto de base a commencé par un tour au marché durable de Bishop Park avec mon époux et le chien. Nous sommes en suite rendu en famille à St Thomas de Canterbury pour participer à la messe présidée par notre cardinal local. 

Puis départ en green bus  pour la marche pour le climat . 

Depuis quelques années, notre maire est très mobilisé sur le remplacement de la flotte de bus par de nouveaux modèles hybrides. 
C'est important car la moitié des déplacements en transport collectif à Londres sont faits en autobus alors que c’est à peine le tiers à Berlin, Madrid ou en Île-de-France


Sur place, l'ambiance était bon enfant et les slogans plein d'humour.































A part celui là placardé devant Downing street



Nous avons aussi croisé des voisins





Une fois le rassemblement terminé, nous avons décidé de continuer en marchant jusqu'a la National Galery en suivant le flot des 10000 londoniens qui rentraient chez eux tout contents de leur participation à ce grand mouvement.


Soudain nous avons vu devant nous, allant à contre sens une centaine de manifestants.
Les sourires ont disparus à la lecture de leurs pancartes.


















Ils marchaient eux aussi.
Un bien petit groupe.

C'est fou comme le climat mobilise bien plus de monde que les massacres.

Certes c'est moins "branché"

Pour finir notre ballade nous avons décidé de visiter la crypte de Saint Martin in the fields dans laquelle un snack branchouille est installé.

Bravo pour la décoration! 



Ces voûtes  superbes!



Ces piliers !


Et surtout ce parquet en tombes piétinées par le chaland qui n'y prête aucune attention.


J'ai repensé à ce titre de Boris Vian  



La kto bobo est rentré dans son mignon quartier où on trie ses ordures, fait du vélo et achète bio bien loin de Mossul et de Kobanê.


Ps: Je ne regrette pas cette journée, je suis juste consciente de mon cas :)


A short report on a Sunday evening

The day of the average kto BoBo starts by a visit to the sustainable market in Bishop Park with my husband and the dog. Afterwards, all the family went to our parish Saint Thomas of Canterbury for the mass celebrated by our local cardinal.

Then, departure with the green bus to the climate march. 

Since some years, our mayor is really engaged on replacing the old buses by new hybrid ones.
It's critical because half of the journeys in London are done using buses meanwhile it's only one third in Berlin, Madrid or Ile de France.


There, the ambiance was really cool and slogans are written in a nice humoristic way.































Except that one placed in front of Downing street



We met some neighbours





Once the demonstration endding we have decided to continue to walk to the National Galery following the 10 000 Londoners going back to their homes happy for their participation at this big event.


Suddently, we saw in front of us, going in this opposite direction  hundred of demonstrators.
Smiles disapared when we read their cartels. 


















They were walking too.
A so small group.

It's mad how much the climate can create more mobilisation than massacres.

Admittedly, it's less trendy

We decided to end our stroll by a visit of Saint Martin in the Fields' crypt. Inside there is an all the rage snack.

Bravo for the decoration! 



This superbe vaults !



This pilars !


And this floor made of graves trampled by the customers who don't care about them. 

This reminded me the title of a book written by  Boris Vian  



The kto BoBo went back to her so cutty borought where people sort waste, cycle, and buy organic food so far from Mossul and Kobanê.


Ps: I don't regret this day, I'm just aware of my limits.