jeudi 25 septembre 2014

Lettre aux partisans d' "IS" mais pas que


A l’heure où certains somment les musulmans de condamner  “IS”, sous peine d’en être caution alors que de partout, les voix des musulmans et de leurs représentants s‘élèvent contre cette barbarie,  l’initiative de 120 érudits musulmans du monde entier dénonçant  dans une  lettre ouverte aux «combattants et partisans " de l'Etat Islamique semble passer inaperçue en France.
C’est bien dommage car cette lettre ouverte est intéressante à plusieurs titres.


Tout d’abord elle émane de savants musulmans sunnites du monde entier et tous reconnus pour leur science dont le mufti d’Egypte et celui de Jérusalem et de la Palestine.

Ensuite, plutôt qu’une grande déclaration de principe, c’est un travail de théologie qui réfute point par point les discours et les actions de « IS ». C‘est du coup assez difficile à lire par tous y compris les musulmans.
Pourtant, la première page au moins devrait être lue par tous musulmans et non musulmans, tant c'est une base à laquelle l’écrasante majorité des musulmans adhère.

Enfin elle conforte les musulmans dans leur vision miséricordieuse de l’Islam et leur donne et nous donne des arguments fondés pour combattre l’extrémisme y compris en dehors d’  « IS ».


 Vous trouverez ici le texte complet mais je vous retranscris ci-dessous la première page complétée de quelques extraits des pages suivantes pour une meilleure compréhension. Et de mes commentaires en italique.

1 Les fatwas doivent suivre la doctrine Islamique telle que défini dans les textes classiques.

[…Il est également interdit de citer une partie d'un verset du Coran pour édicter une règle sans regarder tout ce que le Coran et les Hadiths enseignent sur cette question; En d'autres termes, il y a des conditions subjectives et objectives strictes pour fatwas , et on ne peut pas « écrémer » des versets coraniques…]
Il s’agit là de condamner une phrase souvent répétée par les partisans d’ «IS »  « Dieu bénit le Prophète Muhammad qui a été envoyé avec l’épée comme miséricorde  pour tous les mondes » […Dieu a envoyé le Prophète Muhammad comme miséricorde pour tous les mondes  « Nous ne vous envoyons pas excepté comme miséricorde pour tous les mondes » (Al-anbiya’,22 :107). C’est vrai tout le temps et partout. Le Prophète a été envoyé comme miséricorde aux gens, animaux, plantes,  les cieux et les êtres subtils – Aucun musulman n’est en désaccord avec cela. C’est une déclaration générale et inconditionnelle tirée du Coran lui-même. Cependant, la partie de la phrase suivante : « envoyé avec l’épée »  fait partie d’un hadith spécifique d’une certaine époque et un certain lieu qui ne sont plus d’actualité et il est interdit de mélanger  Coran et Hadith de cette façon, de mélanger général et spécifique, conditionnel et inconditionnel. Bien plus, il est interdit de subordonner la miséricorde pour tous les mondes à l épée, car cela voudrait dire que la miséricorde dépend de l’épée, ce qui est tout simplement faux…]

2 Il est interdit en Islam d’édicter des règles sur quoique ce soit sans avoir une parfaite maîtrise de la langue arabe.
Ici ils accusent Baghdadi de ne pas maîtriser suffisamment la langue pour faire différence entre ce qui relève dans le Qur’an de la poésie, de ne pas maîtriser la syntaxe, et la grammaire (et paf)

3 Il est interdit en Islam de sur-simplifier les questions de la Shari’ah et d’ignorer les sciences Islamiques établies

4 Il est permis en Islam (pour les érudits) d’avoir une opinion différente sur tous les sujets excepté les fondamentaux de la religion que tous les musulmans doivent connaître.
[… Lorsqu’il y a une différence de point de vue entre les érudits, c’est la version la plus miséricordieuse qui doit être choisi. L’opinion la plus sévère ne doit pas être considérée comme la plus pieuse. Dans la sévérité, il y a exagération et extrémisme.]

5 Il est interdit dans l'Islam d'ignorer la réalité de l'époque contemporaine lors de l’application des règles de la shari’ah
[…Les fatwas changent avec le temps, le lieu, les coutumes et les circonstances. La jurisprudence (fiqh al-waqi) considère les textes qui sont applicables aux peuples  à un moment donné , et les obligations qui peuvent être reportées jusqu'à ce qu'elles puissent être satisfaites ou retardées en fonction de leurs capacités…]
Il est donc interdit d’imposer des règles qui ne correspondent pas à au temps, au lieu, aux coutumes et aux circonstances.

6 Il est interdit dans l'Islam de tuer des innocents
[… Vous avez tué beaucoup d’innocents qui n’étaient pas des combattants qui n’étaient pas armés simplement parce qu’ils n’avaient pas les mêmes opinions que vous..]

7 Il est interdit dans l'Islam de tuer des émissaires, des ambassadeurs, des diplomates d’où il  découle que c’est aussi interdit en ce qui concerne les journalistes et les travailleurs humanitaires.
En référence aux récents assassinats.

8  Le jihad en Islam est une guerre défensive. Il n’est pas permis sans une juste cause et sans règles de conduite.
[… Vous avez dit : « il n’y a pas de vie sans jihad » cependant il peut y avoir une vie sans jihad quand le combat n’est pas nécessaire et l’histoire de l’Islam est pleine d’exemples. De toute façon, le jihad est moyen pour amener la paix et la sécurité et n’est pas une fin en soi. Sans juste cause et sans règles de conduite c’est du bellicisme et du crime…]

9 Il est interdit dans l'Islam de déclarer quelqu’un non musulman (takfir) s’il ne l’a pas lui-même ouvertement déclaré.
[Certaines incompréhensions sont le résultat de l’exagération de certaines écoles Salafi…Dans l’Islam, quiconque dit «  Il n’y a de dieu qu’Allah et Muhammad est son Prophète » est musulman et ne peut être déclaré non musulman.  Récemment, Shaker Wahib (un leader d’« IS ») est apparu dans une vidéo YouTube. Il avait arrêté des civils non armés qui se disaient musulmans. Il leur a demandé le nombre de prosternations dans des prières spécifiques et comme ils n’ont pas répondu correctement il les a tués. C’est un crime haineux…]

10 Il est interdit dans l'Islam de nuire ou de maltraiter – en aucun cas- les chrétiens et autres peuples du Livre.
[Au sujet des chrétiens arabes, vous leur avez donné trois choix : la taxe, l’épée ou la conversion à l’Islam. Vous avez peint leur maison de rouge, détruit leurs églises, et parfois pillé leurs maisons. Vous avez tué certains et obligé beaucoup d’autres à fuir sans rien. Ces chrétiens ne sont pas des combattants contre l’Islam ni des transgresseurs de l’Islam, ils sont des amis, des voisins, des concitoyens.  Dans la perspective de la shari’ah, ils sont protégés par les anciens accords vieux de 1400 ans. Tout au long des dernières 1400 années ils ont défendus leurs pays contre les croisades, les colonialismes, Israël et dans d’autres guerres et vous les traitez en ennemis ?
En ce qui concerne la taxe, elle était demandé à ceux qui ont préalablement attaqué l’Islam (ce qui n’est pas le cas) ou dans un autre cas pour remplacer la Zakat (Sorte de denier du culte) uniquement due par les musulmans et dont le montant était bien plus important que la taxe. Cette taxe était déposée dans les comptes de l’Etat et utilisée dans des actions charitables destinées à tous y compris les chrétiens…]

11 Il est obligatoire de considérer les Yazidis comme une religion du Livre
[… Vous avez combattus les Yazidis sous la bannière du jihad alors qu’ils ne vous ont jamais combattus pas plus que l’Islam. Vous les considérez comme satanistes et leur avez donné le choix de la conversion forcée à l’Islam ou de la mort. Vous les avez tué par centaines et causé la mort et la souffrance de centaines d’autres. Ce sont des crimes abominables…]

12 La réintroduction de l’esclavage est interdite en Islam. Il a été aboli par un consensus universel.

13 Il est interdit en Islam de forcer quelqu’un à se convertir.
[…Il est connu que le verset : « Il n’y a pas de contrainte en religion » a été révèle après la conquête de la Mecque, Donc personne ne peut prétendre qu’il a été aboli. Vous avez forcé des gens à se convertir et des musulmans à suivre vos vues. Vous avez forcé tous ceux qui vivent sous votre contrôle à suivre vos prescriptions y compris sur des sujets qui ne regarde que l’individu et Dieu. Ce n’est pas enjoindre à faire le bien et l’honorable, c’est de la coercition  et de l’intimidation constante…]

14 Il est interdit en Islam de nier les droits des femmes.
[…Vous traitez les femmes comme des prisonnières, elles s’habillent selon vos caprices, ne sont pas autorisées à quitter leur domicile et ne peuvent se rendre à l’école. Vous les mariez de force à vos combattants ; Le Prophète disait : « Traitez bien les femmes »…]

15 Il est interdit en Islam de nier les droits des enfants
[…Vous avez engagé des enfants dans la guerre. Certains portent des armes et d’autres jouent avec les têtes de vos victimes. Ce sont des crimes contre des innocents…]

16 Il est interdit en Islam de promulguer des punitions (hudud) sans suivre les procédures qui assurent justice et miséricorde.
[… les punitions sont fixées par le Qur’an et sont incontestables dans la loi Islamique. Toutefois elles doivent être appliquées avec discernement, en recherchant des preuves et sans cruauté. Dans toutes les écoles de jurisprudence ces punitions ont des procédures claires qui doivent être mises en œuvre avec miséricorde et leurs conditions rendent difficile toute application de nos jours.
 Vous vous êtes hâtés d'adopter des punitions alors qu'en réalité, la ferveur religieuse en conscience fait de la mise en œuvre des peines quelque chose d’une très grande difficulté avec une immense importance accordée à la preuve…]

17 Il est interdit en Islam de torturer
[…Vos combattants ne s’arrêtent pas à la torture et au meurtre, ils ajoutent l’humiliation…]

18 Il est interdit en Islam de défigurer un mort
[… non seulement vous avez égorgé des gens mais vous avez joué avec leurs têtes comme des balles. Vous avez donné au monde le bâton pour battre l’Islam qui est totalement innocent de ces actes et les interdits.]

19 Il est interdit en Islam d’attribuer de mauvais actes à Dieu
[…Après avoir décapité des soldats syriens vous avez justifié vos actes en les attribuant à Dieu comme si il les avait faits et non vous. Mais Dieu condamne cela…]

20 Il est interdit en Islam de détruire les tombes et les sanctuaires des Prophètes et compagnons

21 L’insurrection armée est interdite en Islam
Pour faire simple, l’insurrection armée contre les institutions pour des raisons religieuses est interdite.

22 Il est interdit de proclamer un califat sans le consensus de tous les musulmans
Cela revient à déclarer les 99 % de musulmans qui ne reconnaissent pas ce groupe comme non musulmans.

  
23 La loyauté à sa propre nation n’est pas contraire à l’Islam (Ouf ;) )
 
24 après la mort du Prophète, l’Islam ne demande à personne d’émigrer  
 
Et de conclure en appelant les partisans et les combattants d’  « IS » à se repentir et à revenir dans la religion de la miséricorde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire