vendredi 15 août 2014

Cela me rend triste

Comme certains, j'ai les yeux fixés et le coeur branché sur l'Irak, la Syrie, le Liban et je me tiens d'autant plus informée que des amis proches ont leur famille là-bas et que j'ai peur pour eux. 
J'ai aussi des amis sunnites, chiites et je sais qu'ils sont comme moi horrifiés sans avoir à le leur demander. 

Depuis quelques jours, je lis des commentaires qui s'enchainent sur les réseaux sociaux selon une dialectique pernicieuse.

Etape 1: Sommer les musulmans de France de se prononcer contre la barbarie du calife et de sa clique.
Remarquons, que les condamnations sont nombreuses mais que visiblement elles ne sont pas lu par ceux qui les appellent à grands cris.
Etape 2: Puis comme ils l'ont fait et pas qu'eux d'ailleurs de par le monde, mettre en doute leur sincérité car le musulman est duplice pour ne pas dire fourbe.
Etape 3: Faire remarquer aussi que l'islam est divers et que si certains musulmans disent clairement que ce groupe va à l'encontre de l'islam, tous le font pas.
Etape 4: Faire remarquer aussi que le coran dit tout et son contraire.
Etape 5: Vient le moment ou je me demande si derrière ces arguties, ne se cache pas tout simplement un rejet de l'islam bon teint. Il se cache plutôt mal d'ailleurs.


Au final, peut importe ce que les musulmans diront puisque nous ne les écouterons pas, ne leur ferons pas confiance, et profiterons même du sujet pour en remettre une couche sur d'autres sujets comme l'immigration par exemple.

Un jour, nous comprendrons peut être que cette attitude pousse les musulmans dans l’extrémisme plus radicalement que les prônes hargneux d’illuminés sanguinaires.
Ils auront beau faire, nous ne les voulons pas et si dégoûtés ils se tournent vers les haineux, par une galipette double axel piqué nous trouverons là une justification à nos préventions.
Bref, quoiqu'ils fassent, quoiqu'ils disent, nous les marquons du sceau de l'infâme.

Cela me rend triste mais la Vierge nous prend tous sous sa protection, chrétiens comme musulmans alors prions

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire