mercredi 19 février 2014

In memoriam



Il fut un temps où nous  élevions  sur les places des monuments aux morts pour la France.
Des noms classés par ordre alphabétique parce que le grade, l’origine n’a plus d’importance et que derrière ces noms, c’est à  l’ensemble  de ceux qui sont tombés que nous rendions mémoire.
Il fut un temps où même ceux que l’on avait pu identifier  avaient droit à l’hommage de la nation.
Le fameux soldat inconnu représente bien plus maintenant que le temps qui passe a effacé les visages et que peu à peu tous les soldats sont devenus inconnus.

Jeunes de Colombes septembre 2010
Ce soldat inconnu est le soldat, tous les soldats, tous nos soldats tombés il y a cent ans, 70 ans, avant-hier ou hier.

La flamme est ranimée certains jours par les anciens des régiments africains ou annamites, d’autres jours par les anciens de la guerre d’Algérie. 

Tous ont droit à notre souvenir. 
Et quand telle association ravive la flamme, elle le fait pour tous.

Mardi, François Hollande a inauguré à la grande mosquée de Paris le mémorial des soldats musulmans morts pendant les deux guerres mondiales. Ce mémorial avait déjà été  pré-inauguré en  par Nicolas Sarkozy en mars 2012 …
Nos présidents prennent ils les musulmans pour des idiots ? Une gerbe avant les élections pour faire oublier les casseroles ?
Qu'un tel mémorial soit installé à la mosquée de Paris je suis ni pour ni contre bien au contraire mais je repense à la cérémonie du 11 novembre dans ma ville. 
Tous les ans une classe de primaire y participe. Nos enfants quelques soient leurs origines se souviennent, certains prient en silence qui Allah, qui Dieu, d’autres ne prient pas. Mais tous ensembles au-delà de leurs origines et religions ils honorent nos soldats, tous nos soldats quelque soit leur origine.
Ils honorent aussi la paix et c’est bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire