jeudi 8 août 2013

Le sondage qui pue



Le jour de l’Aid est particulièrement bien choisi pour nous sortir le « sondage  anti mus qui pue ».
78% des français sont contre le port du voile à l’université !
Je serai musulmane et étudiante, cela me pousserait à en mettre un de voile, histoire d’ « enrhumer »  ces 78 %.
78%  cela veut dire que 8 personnes sur 10 qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.  Mais il y a pire, 63% sont aussi contre le voile dans la rue. Non mais je rêve !

Quand on sait que cette proposition émane du Haut Conseil à l'intégration ou plus exactement du rapporteur de la mission sur la laïcité Alain Seksig (Grand Orient), on est en droit de se demander ce qu’intégration signifie (et laïcité aussi en fait)
Intégrer, c’est donc nier la culture et la religion de ceux qui sont différents.
L’université est le lieu de la réflexion et de la confrontation des idées mais cela ne sera bientôt possible que si l’on entre dans le moule et si on pense comme tout le monde.
En quoi l’interdiction du voile empêchera l’extrémisme. Cela ne fera que l’amplifier. Faire une loi anti voile puis anti creationisme puis anti etc. Et les filles voilées ne pourront donc plus aller à l'université et confronter leurs idées à celles des autres.   

Bref, ça pue et donne envie d’aller s’aérer dans des pays qui ont compris que la laïcité concerne l’état et non les individus et qui connaissent le sens du mot liberté publique.


Aid Moubarak quand même coincés  entre les fachos et les laïcards.

Et sinon pour ceux que cela intéressent dans les 22 % restants le pape dit ça "Il est clair que , quand nous montrons du respect pour la religion de l’autre ou lorsque nous lui offrons nos vœux à l’occasion d’une fête religieuse, nous cherchons simplement à partager sa joie sans qu’il s’agisse pour autant de faire référence au contenu de ses convictions religieuses.
En ce qui concerne l’éducation des jeunes musulmans et chrétiens, nous devons encourager nos jeunes à penser et à parler de manière respectueuse des autres religions et de ceux qui les pratiquent en évitant de ridiculiser ou de dénigrer leurs convictions et leurs rites. Nous savons tous que le respect mutuel est fondamental dans toute relation humaine, spécialement entre ceux qui professent une croyance religieuse. C’est n’est qu’ainsi que peut croître une amitié durable et sincère."

4 commentaires:

  1. Tout dépend de ce que représente ce voile , s'il est l'expression individuelle d'une foi ou s'il est le symbole d'une doctrine religieuse opposée aux fondements de la démocratie et dont on en voit les conséquences au sud de la Méditerranée. Même dans l'Islam en France aujourd'hui il est toujours interdit pour un musulman de changer de religion, d'épouser un non musulman, de tenir une critique du Coran, choses qui en démocratie sont élémentaires.

    RépondreSupprimer
  2. J'entends mais l'interdiction du voile à la fac ne fera que crisper encore plus et donner des arguments aux intégristes.

    RépondreSupprimer
  3. Lire aussi cela http://www.aleteia.org/fr/religion/actualites/ecologie-humaine-la-liberte-religieuse-nest-pas-negociable-816001

    RépondreSupprimer
  4. L'autre problème est qu'aujourd'hui certains groupes anti-religieux se servant des intégrismes pour affaiblir la liberté religieuse au nom de la laïcité, elle finit par être confondue avec l'absence de religion; elle n'est seulement que la neutralité et l'indépendance de l'Etat par rapport au pouvoir religieux. La laïcité de la V° République n'est pas la même chose que la laïcité des anciens pays de l'Est. La laïcité n'a pas, elle non plus à être instrumentalisée.

    RépondreSupprimer