mercredi 13 mars 2013

François, c’est tout



Le premier Pape François. 
Incroyable mais vrai 
Il aura fallu un jésuite pour oser prendre le nom du saint d’Assise mais aussi du missionnaire en Amérique latine.
Humilité, je l’appelais de me vœux en vous parlant de Chito.
Au côté des pauvres. Depuis l’ouverture de mon blog, je vous bassine avec la DES J
Je suis donc plutôt contente mais d’autres signes me réjouissent.

Un Pape qui nous invite prosterné,  à la prière dès ses premiers mots. 
Ça clache
Un pape qui n’utilise pas une seule fois ce titre. Il se présente comme l’évêque de Rome. Un futur équilibrage entre curie et évêques ?


Je l’aimais avant de savoir qui il serait et  Deo gracias l’Esprit Saint a soufflé une fois de plus.
Progressiste, rétrograde ? Que m’importe, il est Francois et c’est tout.
J’ai remarqué aussi qu’il a utilisé plusieurs fois dans son discours le mot « fraternité » 
Il va nous falloir nous, nantis du premier monde nous mettre au diapason.

Chouette !!!!

2 commentaires:

  1. Humble et simple...
    Quelle joie ! Oui, l'Esprit a soufflé, et fort !

    RépondreSupprimer