jeudi 20 septembre 2012

Tu me calcules ou pas ?


Les maths, ce n’est pas mon fort mais je me lance, corrigez-moi si je me trompe.

3% de la population se déclare homosexuelle  (Chiffres de Tétu). Cela représente donc environ 2 millions d’individus.
Selon  une enquête de l’Insee, il y aurait 40000 Pacsés homme-homme ou femme-femme soit 2% des 3% précédents, soit encore 0.06% de la population française.
En parallèle, 35 % de la population est défavorable au mariage entre deux personnes du même sexe. Soit 32 millions de personnes.
Je pose la retenue et je retiens que le gouvernement va se fâcher avec beaucoup de monde pour contenter  la minorité d’une minorité.
Mais je vous avais prévenu,  je suis nul en math et j’ai oublié une donnée :
Cette mesure qui occupe les medias selon un pourcentage inversement proportionnel à cette population, coûte  0 !
Dans mon équation, il y a encore un facteur  à ajouter.
La mesure coûte Zéro en compta publique mais quel sera son coût pour les enfants qui pourront dès lors être adoptés par ces couples ? Voir à ce sujet: ici 

En plus d’être nulle en math, je suis dotée d’une empathie débordante (non quantifiable).
Je pense vraiment que 1+1 font 1  s’il y a de l’amour.
Les 65% de français favorables au mariage  « étendu » partagent-ils cette idée ou adoptent-ils la position nihiliste qui consiste à se dire que le mariage étant déjà démoli par les divorces, ça ne sera pas pire si quelques personnes du même sexe convolent ? Un peu des deux sans doute.
Peut-on dans ce cas-là parler de personnes favorables ?

Mais revenons à mes moutons.

En math il y a aussi des trucs bizarres, les inconnues.

Ce sont des x et des y.

Ils sont surtout inconnus de moi et j’ai définitivement cessé de comprendre quoique ce soit  à leur apparition sur le tableau noir.

Les inconnus dans l’équation de jour sont l’avenir des enfants, les demandes qui suivront celles du mariage et de l’adoption comme la gestation pour autrui par exemple.


Alors comme disent les jeunes: Tu me calcule ou pas* ?

*Tu me comprends ou pas

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire