jeudi 3 mai 2012

Ici Londres Pompompom pom

J’entre en résistance.

En direct de Londres, je lance mon appel du 3 mai. Oui je sais, je n’ai ni l’envergure, ni la taille de l’emploi mais l’occasion fait le larron. 



Mon message tient en quelques mots : 
Ne nous raidissons pas au risque de ne plus pouvoir accueillir l’autre.

La grand-messe républicaine est quasiment dite, que l’un ou l’autre gagne, il va nous falloir affronter la crise, et surtout les peurs qui ont hanté la campagne. 



Peur du monde qui change, peur de l’autre, peur du chômage.


Non le 7 mai, les chars russes ne débarqueront pas à la Concorde, pas plus que les milices nazi. On se calme. 


Par contre je note que les fameux critères de choix catho n’intéressent visiblement que les cathos. (pas un mot pendant THE DEBAT  de la part de NS ou de FH). Je suis catholique et donc visiblement à contre courant et il va falloir l'assumer calmement, fermement mais sans radicalisation et en maintenant le dialogue avec le monde. 

Plus généralement, je note aussi que l'endettement  n'est pas traité avec plus d'importance que la viande Hallal et le vote aux municipales et pourtant demain, on ne rasera pas gratis.

Dans tout les cas, le chant des partisans d'un bord comme de l'autre, va  amener la victoire en chantant d'un camp mais rapidement l’économie nous dira de danser maintenant. Alors avec 30% de français qui votent aux extrêmes, ça va valser...

Mon inquiétude est la suivante:
Demain, s'il faut défendre la vie, me faudra t'il défiler avec Civitas ?  
Demain, s'il faut défendre l’accueil de l'étranger, me faudra t'il défiler avec le Front de gauche ?

Bref demain, y aura t'il des humanistes suffisamment nombreux pour faire entendre une voix cohérente et forte loin des extrêmes.

Alors, dès le 7 mai, j'entre en résistance humaniste et j'espère que nous serons nombreux à le faire et cela quelque soit le vainqueur des élections.

Pompompom Pom


3 commentaires:

  1. La question me vient alors, sans réflexion plus poussée que ça : comment créer un mouvement de fond, humaniste, avec une vraie voix, qui fasse entendre certaines vraies questions de fond et ne tourne pas (au choix) à la cacophonie, au truc inaudible, à un énième parti politique (qui deviendra comme les autres) ????
    Pour ma part, en plus des manifs avec Civitas et le FrontdeGauche, j'y ajouterai quelques actions avec José Bové... c'est avec de tels grands écarts intellectuels que nous gagnerons une souplesse inégalée !!!

    RépondreSupprimer
  2. Zut, j'avais oublié José Bové :) Et oui, c'est bien ce que je souhaite, un mouvement de fond.

    RépondreSupprimer
  3. tss tss tss... oublier José... ;o))

    RépondreSupprimer