lundi 12 décembre 2011

Décorations ... hors concours.


Hier soir, la bataille annuelle a commencé sur ma place. Mes voisins se déchainent. A qui fera les plus  belles illuminations.
Débauche de guirlandes électriques et de pères noël  férus d’escalade de façades. Il faut reconnaitre que dans la nuit, ça en jette.


Avec ma couronne de l’avent sur la porte et mon petit lumignon (lumière de Bethleem) sur la fenêtre,  ma façade parait bien cheap.
Entendons-nous bien, les décorations font partie de la fête  mais la fête ne se résume pas à ça.
Il y a quelques années, je participais allègrement à l’éclairage public moi aussi, avec un esprit de compétition très affirmé. Puis, j’ai réalisé que cela représentait beaucoup d’électricité finalement bien mal employée  et que l’esprit de winner qui m’animait n’était pas très catholiqueJ. J’ai donc supprimé les guirlandes électriques en les remplaçant par de gros nœuds sur les volets.


Cette année, j’ai franchi un pas de plus, j’ai laissé ma façade dépouillée, avec juste une petite flamme qui brille dans la pénombre et j’ai attaqué la décoration intérieure.


Je ne vous parle pas de la crèche et du sapin du salon mais plutôt des de toutes ces jolies boules de prière qui ornent nos cœurs dans l’attente, de ces guirlandes de solidarité et de charité que nous tentons de déployer autour de nous.


Jésus nous a donné l’exemple de la sobriété et de l’humilité en naissant dans une mangeoire, c’est notre chemin de l’avent. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire