vendredi 11 novembre 2011

Travailler plus pour gagner plus ?



On peut  comprendre  la parabole des talents, l’évangile de dimanche prochain, comme une apologie d’un capitalisme sauvage basé sur la réussite financière.
 Celui qui reçoit 5 pièces, en gagne 5 autres. Il est complimenté et se voit promis à une grande carrière.
Celui qui en reçoit 1, ne le fait pas fructifier.  Il a  peur, il  manque de confiance en ses capacités.  Bref, c’est pas un winner, il se retrouve sans rien et se fait virer.
On est loin de la doctrine sociale de l’église là.

On peut aussi le comprendre comme un appel à faire fructifier nos talents. De nos jours on parlerai plutôt de  « skills ».
Celui qui reçoit un talent, s’il ne s’en sert pas alors qu’il aurait pu le développer,  fait un énorme gâchis.
Mais de quelles talents  s’agit ’il ?  
D’après Paul,  il s’agit de l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité.
Dans notre monde, dans notre quotidien, utiliser ces talents relève de la bonne gestion. En effet,  ils sont gratuits et ne s’usent pas et ils font des petits.
Gagnons plus ou gagnons †

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire