mardi 8 novembre 2011

Non au syndrome du lapin d'Alice


Affermir mes choix dans la répartition de mon temps.
Sentir ce qui est essentiel et ce qui est secondaire.
Avoir la maîtrise de moi-même, de la mesure,et ne pas me laisser emporter par la vie.
Organiser avec sagesse le déroulement de la journée.

Préserver mon temps pour le partager.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire